NOTRE HISTOIRE

La Genèse : Premiers pas du Fondateur du Groupe


Avant l’avènement Groupe Teyliom, Yérim Habib SOW, , a exercé diverses activités qui ont abouti, en 1988, à la création de sa première entreprise dénommée Direct Access qui exerçait dans le domaine de l’informatique.
Six ans plus tard, il se lance sur le marché du pager avec BIP ACCESS, première société offrant au Sénégal les services de radiomessagerie.
Avez le succès de cette activité, le service est étendu à la Côte d’Ivoire faisant de la société ACCESS TELECOM le premier opérateur en Afrique Francophone.

L‘implantation de Access Telecom en Côte d’Ivoire, en plus d’offrir un nouveau débouché à l’activité de radiomessagerie, était aussi la concrétisation d’une vision claire : être présent sur le plus grand marché de l’Afrique de l’Ouest francophone, pour anticiper les bouleversements du secteur de la télécommunication.
Avec le lancement des premières licences de téléphonie mobile, Access Telecom devient un acteur majeur en étant actionnaire, de Loteny Telecom, société ivoirienne attributaire de la première licence GSM.

Avec la société Telecel International, autre actionnaire de Loteny Telecom, et sous le management de M. Sow qui est Administrateur-Directeur Général de la société, l’opérateur téléphonique portant le nom commercial Telecel CI connait un succès fulgurant, avec la quasi-moitié des parts de marché de la Côte d’Ivoire.

S’appuyant sur ce succès, il développe l’idée de se lancer dans le marché télécoms à la faveur d’une tendance d’évolution forte du secteur sur la fin du XX siècle. C’est ainsi qu’il prend des participations au sein de l’opérateur de téléphonie mobile détenteur de la première licence en Côte d’Ivoire dénommée Loteny Telecom en partenariat avec l’opérateur Telecel International. Cet opérateur connaît un succès immense et quelques années après sa création, possède la quasi-moitié des parts de marché en Côte d’Ivoire avec plus de 800.000 abonnés.
Fidèle à cette foi en la technologie, il crée également en 2001, la société PCCI, première société de téléservices en Afrique noire francophone. Ses activités principales sont l’acquisition de clients en télévente, du Service Client et la gestion de contacts multicanal.

2005 Les débuts du Groupe : Expansion de l’ADN Technologie et entrée dans le secteur immobilier


En 2001, Yérim Habib SOW crée le Groupe Teylium avec comme principal investissement au sein de l’opérateur Telecel mais avec une vision orientée vers une contribution clé dans l’avenir économique de l’Afrique de l’Ouest à travers d’avoir une empreinte d’investissement sur plusieurs pays.
Dans cette lancée, le jeune groupe développe de fortes ambitions matérialisées très rapidement par un partenariat avec le Groupe ivoirien Atlantique, actif dans les services financiers et télécoms, en vue du rachat en 2004 des parts de l’actionnaire majoritaire de Telecel Côte d’Ivoire. Cette opération est suivie très rapidement en 2005 par la cession de 51% du capital à l’opérateur sud-africain MTN du capital de la compagnie ivoirienne. Cette même année marque également la volonté d’extension empreintede la présence dans ce secteur à travers l’obtention d’une licence de téléphonie mobile au Cap-Vert où se crée la société TPLUS et à la prise de participation majoritaire dans le capital de la société Intercel Guinée.
Dans cette même année, ayant perçu les opportunités dans le secteur immobilier, le Groupe rajoute à son portefeuille d’activités la promotion immobilière à travers la construction d’immeubles résidentiels et tertiaires au Sénégal (TRILENIUM, RIVONIA, ATRYUM) et en Côte d’Ivoire (Immeuble Teyliom). La vision dans ce secteur demeurait de fournir des produits immobiliers haut de gamme au sein de zones périphériques au Centre-Ville avec une grande qualité et une signature unique en termes de design aux couleurs de l’Afrique.

Fin première décennie des années 2000 : Développement du portefeuille de métiers


A travers ces réalisations majeures et iconiques, le Groupe Teylium avait fini de convaincre le secteur de sa capacité à jouer un rôle prépondérant dans l’avènement d’une nouvelle expertise « madeinafrica » dans la mise en place d’infrastructures immobilières répondant aux besoins des segments Corporate et Individuels classes moyenne & aisée.
Ce nouvel intérêt pour l’Immobilier n’empêche cependant pas le Groupe dans sa volonté de diversification. En 2006, le Groupe prend une participation au sein de African Financial Holding, devenu par la suite BOA Group et lance dans la foulée la banque Bridge Bank. Le Groupe entreprend également une percée dans le secteur de l’agro-industrie à travers la création de la compagnie ivoirienne Continental Beverage Company pour se spécialiser dans la production et le conditionnement d’eau minérale et de jus de fruits.
A la fin de la première décennie des années 2000 et après de nombreux succès, le Groupe décide de se lancer dans le secteur de l’hôtellerie et du Retail percevant alors l’émergence progressive de la classe moyenne et la nécessité d’avoir des hôtels et des centres commerciaux faits par les africains et pour les africains. Ceci se matérialisera en 2009 par la construction et la mise en opération de l’hôtel cinq étoiles Radisson BLU Dakar et du centre commercial SEA PLAZA Dakar, uniques par leur positionnement en bord de mer et par la qualité et l’audace de leur design.
En 2013 , faisant suite spécifiquement du succès immédiat du Radisson BLU Dakar devenant rapidement l’hôtel de référence de Dakar avec une reconnaissance internationale, le Groupe décide d’investir plus fortement dans le secteur en créant le groupe Inaugure Hospitality et la société de gestion hôtelière Mangalis.
Cette décision accélère le développement de 3 gammes d’hôtels (3, 4 & 5 Star) orientée qualité, confort, aux couleurs de l’Afrique et au design iconique. Cette aventure aboutira à l’émergence à ce jour de six (06) hôtels opérant en Côte d’Ivoire, au Sénégal, en Guinée et au Niger et à la mise en route de plusieurs autres projets similaires en Afrique de l’Ouest et Centrale.
2013 marquera également le changement de nom du Groupe de Teylium à Teyliom avec un logo iconique mettant en exergue par ces couleurs et sa forme un groupe résolument tourné vers la consolidation de son expertise, l’ouverture vers les secteurs périphériques à son ADN Immobilier et un ancrage profond de son développement autour de ses hommes.

2014 – Le tournant stratégique: Développement du centre urbain de la nouvelle ville de Diamniadio


Toujours dans une dynamique en ligne avec sa vision originelle de contribution à l’avenir économique du continent, le Groupe Teyliom s’engage dans l’initiative du Gouvernement du Sénégal de développer une urbanisation à quotient positif pour l’émergence du pays à travers le lancement de la nouvelle ville de Diamniadio, projet gigantesque pour lequel le Groupe Teyliom fût le premier promoteur-développeur.
Les besoins en infrastructures de cette nouvelle ville sont considérables et sur tous les sous-secteurs de l’immobilier (Tertiaire, Résidentiel, Hôtellerie, Commercial & Loisirs, Industriel). Le Groupe Teyliom fort de son expérience dans la production d’infrastructures variées depuis dix années devient un maillon essentiel de la matérialisation de cette vision. Percevant alors la nécessité d’être plus performant et efficient, le Groupe décide de se doter d’une société de construction dénommée TEYCO dont le premier chantier est la la construction de la sphère ministérielle HABIB THIAM de Diamniadio (ex- SPHEREX), le plus important complexe de bureau réalisé au Sénégal..
Cette infrastructure de 64.000m² de bureau, appelée à accueillir, 12 ministères et plus de 3000 fonctionnaires est conçue et réalisée en vingt-quatre (24) mois.

Cette réalisation fût l’avènement de la vision du Groupe de devenir le développeur majeur de centre urbains en Afrique dans les prochaines années et l’élargissement de sa chaîne de valeurs faisant de lui l’un des acteurs les plus complets du secteur en expertise et en produits immobiliers proposés.
Gardant toujours cette volonté de diversification, en 2016, le Groupe décide également de se lancer dans la logistique aéroportuaire à travers la mise en place d’une infrastructure moderne aux standards internationaux appelée à héberger en son sein un entrepôt de gestion du fret, les bâtiments de la Douane et les bureaux de transitaires ; et faisant écho aux objectifs d’émergence du pays via la construction du nouvel aéroport international Blaise Diagne à 50 km de la capitale.
Dans le secteur de la finance durant cette même période, le Groupe continue sa progression à travers la Bridge Bank mais également la création des segments Asset Management et MicroFinance.

Aujourd’hui : le Groupe renforce son positionnement et lance les jalons de sa pérennité


Aujourd’hui, après quinze années d’expérience dans les secteurs Télécoms d’abord, Immobilier ensuite, Finance, Agro-Industrie et Logistique, le Groupe se trouve être aujourd’hui l’un des plus grands et des plus respectés en Afrique de l’Ouest. Il compte 61 sociétés avec un staff cumulé d’environ 1,300 employés.
Le Groupe Teyliom n’en demeure pas moins à la croisée des chemins et sur le point d’entamer le passage à un nouveau palier en termes de développement devant le mener à la consolidation de son ancrage en tant qu’acteur 360° en compétences et en activités au sein de l’Immobilier, à l’expansion de son empreinteempreinte sur le secteur hôtelier en Afrique de l’Ouest et Centrale, à l’élargissement de son portefeuille d’activités sur le secteur bancaire et à son positionnement en tant qu’investisseur de choix sur les nouvelles initiatives qui feront l’Afrique de Demain.

 

TEYLIOM, TOMORROW IS NOW